Pmyclopedia > Juridique Comptable > Suivez l'actualité > Gestion du risque : aller au-delà des do..
Pmyclopédia
  Tags associés : Finance, Appréciation des risques
tags


Gestion du risque : aller au-delà des données financières

Les règlementations récentes demandent aux entreprises d'avoir une vision globale du risque. Pour cela, elles doivent aussi s'intéresser à des données comme celles liées à la perte d'image, aux manquements à l'éthique, etc.

L'importance que les établissements financiers attachent au risque n'est pas nouvelle : celui-ci est le fondement de leurs métiers et de leurs actifs. Alors oui, Sarbanes-Oxley est peut-être derrière nous, de récentes réglementations - Bâle II et MiFID - l'ensemble des entreprises - et non plus seulement les banques - ne peuvent se limiter à la seule analyse des données financières existantes pour évaluer leur risque. Bien évidemment, ces informations sont toujours pertinentes.

Multiplication des risques = multiplication des sources

Pour preuve l'examen Financial Risk Manager (FRM), une des accréditations reconnues par les professionnels du risque financier. Les inscriptions à ce programme - plus de 10 000 - ont été en hausse de 25% par rapport à l'année 2006, selon la Global Association of Risk Professionals. Mais ces données se révèlent insuffisantes pour appréhender des menaces aussi différentes que celles liées au manque de contribution au développement durable, ou encore à la non-conformité.

Analyser les données, c'est bien. Mais encore faut-il se constituer une base d'information suffisante pour que les résultats soient pertinents.

Chaque jour, le Français Altares - résultant de la fusion de BIL et de la filiale française de Dun & Bradstreet - prépare 10 000 rapports de solvabilité (Conformes à Bâle II), ce vers un spectre très large de clients. Pour cela, ce fournisseur dispose d'un référentiel organisé et évolutif, répertoriant cent quinze millions d'entreprises dans le monde. Ces sociétés sont identifiées avec une clé unique : SIRET ou SIREN en France, et D-U-N-S Number à l'international. Cette clé est une condition indispensable d'efficacité et de cohérence des données. La constitution de cette base - premier métier de D&B - a été au fil du temps un vrai casse-tête. Des pays comme la Chine, la Russie et les Etats-Unis n'imposent aucune publication financière à leurs entreprises non cotées en bourse.

30% des données obsolètes tous les ans

Cette base s'enrichit sans cesse. Ainsi, en moins de deux ans, la totalité des entreprises bulgares a été répertoriée, suite à l'entrée dans l'Europe de ce pays. Avec au moins cette information élémentaire : l'existence réelle ou pas de l'entreprise. A partir de ce référentiel, les bases de données des clients Altares sont alimentées de façon automatique et systématique pour leur permettre de faire du tracking et de mesurer le risque lié à chacun de leurs propres clients, conformément aux recommandations dans Bâle II. La constitution du référentiel et la mise en place des flux de transmission vers les entreprises sont complexes. Mais son entretien l'est plus encore. En effet, un tiers des données en moyenne concernant les entreprises répertoriées sont obsolètes chaque année.

Les codifications changent en 2008

Il faut donc, pour garantir la traçabilité des données récentes, réaliser des mises à jour constantes. Il s'en effectue aujourd'hui trente deux par minute ! Mais que dire de la nouvelle version qui attend ce référentiel, le 1er janvier 2008. A cette date le passage de témoin se fera entre la Nomenclature d'Activités Française (NAF rev1) de l'INSEE et le nouveau NAF rev2. Le schéma de codification de la rév1 (4 positions) sera abandonné au profit d'une codification sur cinq positions : soit le code NACE européen à quatre chiffres complété par une lettre spécifique au pays. Pour faciliter la migration de ses clients, Altares va conserver en doublon des codes NAF rev1 et rev2 dans ses bases de données jusqu'au 30 juin 2008, initier des sessions de formation...

http://www.atelier.fr


Annonces Google
Annonces Partenaires

Agence Web Agence web spécialisée dans la création de sites internet, le référencement et la E-réputation.

Agence Digitale 50A Agence digitale spécialisé dans l'accompagnement et le déploiement de stratégie social business